Quelles sont les 20 raisons principales pour lesquelles les start ups échouent ?

Le site new-yorkais CB Insights, grand observateur des star tups a mené une étude auprès d’une centaine d’entre elles qui ont malencontreusement échoué afin de comprendre le pourquoi du comment. Cette enquête a été réalisée sur des start-ups du marché américain et met en exergue certains facteurs récurrents dans l’échec d’une startup. Tendance Locale revient dans ce nouvel article sur les 20 principales raisons de leur échec !

1 – Pas de besoin sur le marché

Croire dur comme fer à son produit ou service, se dire que c’est génial et que tout le monde aura besoin d’une paire de pantoufles connectées qui viendra toute seule grâce à son smartphone, c’est bien, mais vos envies ne sont peut-être pas celles des consommateurs, telle est la dure loi du marché ! Pour cela, il est nécessaire d’étudier avec rigueur et de se poser les bonnes questions comme le besoin, la concurrence ou encore dans quel pays vendre son produit. Et oui, car essayer de vendre un parapluie au Touareg en plein désert du Sahara ne sera pas une mince affaire, sans doute une mission pour Kevin Devroe !

2 -Manque de moyen financier

Le nerf de la guerre, l’argent ! Une fois votre bonne idée entre les mains, il est nécessaire de trouver les fonds et les moyens pour faire prospérer celle-ci.Hélas bon nombre de startups arrivent à se lancer, mais minimisent les coûts et les moyens financiers. Si la trésorerie ne suit  pas, le projet ne peut plus aboutir. Il est donc important de vraiment bien connaître lorsque l’on se lance, les tenants et les aboutissants financiers afin d’être sûr de pouvoir aller jusqu’au bout de son idée !

3 – Équipe pas assez compétente

Bien savoir s’entourer, c’est important ! Pour cela il vous faudra, selon votre projet, bien connaître vos besoins en compétences afin de vous entourer au mieux et ainsi répondre à vos besoins. Si erreur de casting il y a, et cela arrive, ne pas hésiter à switcher et changer de collaborateur en sélectionnant un profil qui répond davantage à vos attentes.

4 – Concurrents meilleurs

Vous arrivez avec votre concept ou produit, n’avez pas fait de benchmark concurrentiel et là, c’est le drame, vous vous apercevez que non seulement vos concurrents proposent la même chose, mais en plus de ça, ils sont moins chers et/ou communiquent mieux.

Pensez à bien regarder la concurrence pour trouver votre place et vous positionner de la meilleure des façons sur le marché.

5 – Coût de production trop élevé

L’idée du t-shirt en fil d’or massif brodé uniquement par des membres de la famille royale, ok pour l’idée, et encore que, mais penser au coût de production ! Ce coût est composé des charges directes et indirectes hors frais de commercialisation, frais anormaux ou de stockage non liés directement à la production.
Pensez à bien calculer l’ensemble de vos coûts afin de proposer votre produit, service ou concept au tarif le plus juste. Le calcul des coûts de production doit être réalisé en amont de votre projet, car il va déterminer la faisabilité et la pérennité de votre startup.

6 – Produit peu attrayant

Il est évident que votre produit doit susciter l’intérêt, et cela, même si le besoin est fort sur le marché ! C’est là tout l’enjeu d’un superbe packaging par exemple ou l’idée sera belle et bien de communiquer de manière à attirer le consommateur vers votre produit, et cela, en vous démarquant des autres.

7 – Pas de modèle économique

Le fameux business model est d’une importance capitale pour convaincre un investisseur sur votre projet mais pas que, il vous permet également de planifier vos dépenses et d’être économiquement viable. Structurer son projet est une des clés du succès pour les startups souhaitant scaler en évitant une implosion en plein vol.

8 – Mauvaise commercialisation

La partie marketing est fondamentale : avoir un bon produit, c’est un bon début, mais le faire savoir, c’est franchement mieux. Pour cela, une étude de la stratégie marketing est cruciale ! Pour quelle audience mon produit est-il destiné ? Comment vais-je les atteindre ? Comment, où et de quelle manière leur communiquer mon message ? Chez Tendance locale, nous proposons nos services sur ce point, n’hésitez-pas à nous écrire.

Cliquer ici pour découvrir la stratégie digitale par Tendance locale

9 – Perdre son objectif de vue

Il faut savoir changer de cap lorsque cela s’impose, cependant, il ne faut pas perdre de vue son objectif initial quel qu’il soit. Atteindre ses objectifs, qu’ils soient ambitieux ou non, qu’ils soient à court, moyen ou long terme, peut prendre beaucoup de temps et d’efforts. Cela peut prendre tellement de temps que l’on en oublie pourquoi nous allons dans cette direction. Pour pallier cela, rédigez une liste de toutes les raisons qui vous poussent à atteindre ce but pour continuer à être motivé et inspiré. Cela vous permettra de grandir et de transformer votre startup en scale up.

10 – Pas sortie au bon moment

Bien prévoir le moment où sortir son produit est important, en effet les besoins changent et ne sont pas les mêmes à l’instant T, dans 2 semaines ou dans 2 ans. Oubliez l’idée de vendre des moufles au mois de juillet, car la saisonnalité fait foi. Pour le lancement d’un nouveau concept ou service d’une start up, la problématique est la même.

11 – Désaccord entre l’équipe ou les investisseurs

L’union fait la force, on le sait bien ! Rester souder et garder une unité entre les membres de son équipe est un point décisif car cela permet d’aller beaucoup plus loin, beaucoup plus vite. Un désaccord entre ses collaborateurs peut engendrer des sujets bloquants qui n’avancent pas et ne se solutionnent pas. De ce fait, l’équipe peut se retrouver bloquée.  Idem pour un désaccord avec ses investisseurs, ils sont l’appui financier qui tiennent le projet et s’attendent indubitablement à des résultats. Il est important de bien se tenir à ce qui a été convenu au départ et si cela est amené à évoluer, il sera nécessaire d’en parler avec eux afin d’ avancer dans la même direction.

12 – Un pivot qui tourne mal

Malheureusement, ce sont des choses qui arrivent lorsque l’on décide de changer sa stratégie initiale, il est possible de se tromper sur ce changement ! La prise de risque est louable, mais il faut bien calculer les objectifs de ce changement et s’assurer que ce pivot est attendu par ses clients et embarquer ses équipes dans ce changement.

13 – Manque de volonté

Cela arrive aussi avec le temps et si cela n’avance pas de la façon dont on l’espérait, une lassitude qui se transforme en manque de volonté, une sorte d’auto sabotage. Bien s’entourer et rester concentré et déterminé vous permettra de ne pas connaître les déboires de ce point 13.

14 – Échec de l’expansion géographique

Réaliser une scale up conduit souvent à l’expansion géographique afin de proposer votre produit et de couvrir un maximum de marchés. Cela peut fatalement échouer si l’on cherche à tout prix à s’installer dans d’autres pays ou villes ou le besoin n’existe pas. Ce qui est valable pour l’un n’est pas forcément valable pour l’autre. Chaque installation dans un pays devra faire l’objet d’une étude approfondie afin de savoir si le produit proposé à un marché à prendre, de la concurrence, etc. Parfois, nous réagissons avec le cœur en voulant à tout prix s’installer dans un pays que l’on affectionne parce que l’on a de la famille, parce que c’est synonyme de réussite de se trouver là, cependant en affaires le cœur doit vous servir dans votre engagement et votre dévotion, mais pas dans des choix coûteux qui ne justifieront pas vos actes.

15 – Pas de financement/ pas d’éventuels investisseurs

Comment vous couper l’herbe sous le pied ? Avoir une bonne idée mais aucun moyen pour la proposer ! Cela est un problème récurrent et classique dans tous les domaines et pas seulement en startup.Pour vous aider à ce niveau là, nous vous recommandons un site référent dans le monde de la startup : “La French Tech”. Vous trouverez de nombreuses informations notamment au sujet des aides de lancement !

Cliquer ici pour découvrir la French tech

16 – Intérêt des investisseurs

Évidemment, pour trouver un investisseur, il faut qu’il y trouve un intérêt ou une conviction, comme par exemple une cause comme l’écologie, mais bien souvent celui-ci investira surtout dans un premier temps pour le profit !

Et oui, qui dit investisseur dit retour sur investissement ! C’est le jeu ma pauvre Lucette !

Mais c’est indispensable et une bonne entente avec ses investisseurs vous permettra d’aller vraiment beaucoup plus loin.

17 – Défis juridiques

Cela se règle normalement au début du lancement de votre projet, car les aspects juridiques en France sont parfois (souvent !) particulièrement contraignants. Faites appel à un spécialiste pour vous éclairer dans ses domaines parfois dénués de sens.
Également, ne pas l’oublier de prendre en compte cet aspect durant votre expansion géographique si changement de pays il y a, car à chaque pays ses règles ! Dur dur d’être une petite startup.

18 – Ne pas utiliser son réseau

“Seul, on avance plus vite,  ensemble on va plus loin”. Ne pas hésiter à exploiter toutes les ressources et tout le potentiel de son réseau ! À l‘heure de la connexion et du maillage entre les personnes et les entreprises, cela serait bien dommage de ne pas en profiter.

19 – Burn out

Quand la psychologie s’en mêle, alors il devient difficile d’en sortir, mais pas impossible ! Ne pas hésiter à faire appel à un spécialiste. Le burn-out est un sentiment de fatigue intense, de perte de contrôle et d’incapacité à aboutir à des résultats concrets au travail et il est normal de tout donner pour vouloir réussir en startup. Pour vous aider dans vos tâches, pensez bien à organiser vos journées, à prioriser l’important de ce qui ne l’est pas forcément, donnez vous le temps et les moyens pour faire, accordez vous des moments pour souffler. Rome ne s’est pas construite en un jour et votre startup ne le sera pas non plus. Si vous bloquez sur une tâche, passer à une autre, demander conseil, vous n’êtes jamais seul à partir du moment où vous décidez de parler.

20 – Rater son pivot

Le pivot dans le cadre d’une startup se produit lorsqu’une entreprise décide de changer sa stratégie commerciale pour s’adapter aux évolutions de son secteur, aux préférences de ses clients, profiter d’opportunités qui n’étaient pas prises en compte lors du démarrage du projet, ou de tout autre facteur affectant votre résultat net. Le problème est que si cela est mal fait au détriment de votre ligne conductrice initiale, cela peut vous mener à l’échec.

Chez Tendance locale nous pouvons vous accompagner dans votre réussite, vous conseiller dans vos choix.

Cliquer ici pour découvrir comment Tendance locale peut vous aider !

Les cookies nous aident à faire fonctionner notre site. En utilisant notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Plus d'informations