50 bonnes pratiques SEO

Être numéro 1 sur Google ne s’improvise pas du jour au lendemain. Il faut du temps et surtout connaître quelques astuces qui peuvent faire la différence. 

L’équipe Tendance Locale vous livre ici le guide des 50 bonnes pratiques SEO pour booster votre visibilité sur internet.

1 – Passer son site en HTTPS

Aujourd’hui, Google pénalise les sites non sécurisés en HTTP. Si ce n’est pas encore le cas, passez votre site en HTTPS pour protéger les données de vos utilisateurs. Ce service est très souvent disponible depuis l’interface de votre hébergeur web ou auprès de fournisseurs de certificats SSL.

2 – Avoir un site responsive design

De plus en plus d’internautes utilisent leur smartphone ou leur tablette pour naviguer sur internet. Pour le confort visuel de vos utilisateurs, il est donc important que le thème de votre site web s’adapte à tous les types d’écran. Vérifiez en quelques secondes si votre site est responsive design sur Responsinator.com.

3 – Simplifier la navigation de son site

Gardez en tête que chaque contenu de votre site doit être disponible à moins de 3 clics. En effet, l’internaute est volatile, il doit trouver ce qu’il recherche très rapidement. Pour ce faire : créez une arborescence claire et organisée. Cela facilitera le référencement Google de votre site tout en améliorant l’expérience de vos utilisateurs.

4 – Faciliter la lecture de son contenu

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la lecture numérique est plus lente que la lecture papier. Il est alors essentiel de faciliter la lecture de votre contenu pour les internautes. On évite le ton sur ton, les couleurs et les polices d’écriture trop originales. Misez sur la clarté et la simplicité !

5 – Publier régulièrement du contenu

Google, comme les réseaux sociaux, aime la régularité. L’idée est simple : imaginez le SEO comme une machine que vous alimentez grâce à vos publications. Si vous l’arrêtez, elle mettra du temps à redémarrer. Ne laissez donc jamais votre site à l’abandon ou en mode hors-ligne. Publiez régulièrement du contenu pour augmenter votre visibilité. Il est plus judicieux par exemple de publier 1 article par semaine plutôt que 2 articles une semaine puis aucun la semaine suivante.

6 – Créer un planning éditorial

L’organisation est la clé de la réussite ! Planifiez et suivez votre stratégie de contenu grâce à un planning éditorial efficace. Écrivez dans un tableau excel ou organisez sur un tableau trello : les dates, les sujets, les mots-clés ciblés, etc. Cela vous aidera à vous organiser et à tenir la cadence de vos publications sur le long terme. 

7 – Analyser la concurrence

En marketing, on appelle ça le benchmark ! L’idée n’est pas de plagier, mais bien d’analyser la concurrence pour améliorer et ajuster votre contenu. Relevez leurs points forts et points faibles. Qu’auriez-vous fait à leur place ? Quelle valeur ajoutée pourriez-vous apporter ?

8 – Produire du contenu de qualité

Pour progresser en référencement naturel, il n’y pas de secret : il faut miser sur la qualité ! Écrivez un contenu utile, divertissant, qui capte l’attention. Si l’internaute s’ennuie dès la première phrase, il s’en ira très vite, ce qui enverra un signal négatif à l’algorithme. À l’inverse, si votre contenu est intéressant, l’internaute restera longtemps sur votre page et partagera sans doute votre contenu. Soyez donc pertinent et original !

9 – Répondre à des questions spécifiques

Les internautes ont plein de questions en tête ! Selon votre domaine d’activité, n’hésitez pas à cibler des réponses à des questions récurrentes. Consultez les forums, les groupes Facebook… En bref : inspirez-vous des demandes des internautes pour cibler et répondre au mieux à leurs besoins !

10 – Adapter son contenu à la recherche vocale

Grâce aux intelligences artificielles, de plus en plus de personnes utilisent la recherche vocale pour effectuer des recherches sur le web. Pour adapter votre contenu à la recherche vocale, placez vos requêtes sur des questions avec un langage simple et courant.

11 – Choisir un mot-clé pertinent

Avant de passer à la rédaction de votre article, vous devez choisir un mot-clé pertinent selon votre cible. Cela correspond à la requête que tape l’internaute dans le moteur de recherche. Pour ce faire, vous pouvez vous aider d’outils de référencement comme : Ubersuggest, AnswerThePublic, SEMrush ou encore Google Keyword Planner. Privilégiez le mot-clé de longue traîne (plus de 3 mots), avec un volume de recherche peu élevé pour éviter la concurrence. À retenir : 1 mot-clé = 1 page.

12 – Optimiser le titre principal (balise H1)

Un titre optimisé est un titre qui contient le mot-clé de votre article. Dans l’idéal, il ne dépasse pas les 70 caractères, entre 5 et 8 mots. Facile à retenir, il est à la fois descriptif et attractif.

13 – Structurer son texte grâce aux balises Hn :

Au premier scan de Google, et au premier coup d’œil de l’internaute, la structure de votre texte doit être logique et facile à comprendre. Utilisez les balises pour hiérarchiser votre contenu. La balise H1 correspond au titre principal tandis que la balise H2 jusqu’à la balise H6 désignent les sous-titres. Exemple : Si vous faites une liste de 10 endroits à découvrir, vous aurez donc 1 balise H1 et 10 balises H2.

14 – Développer le champ sémantique

Obtenez de meilleurs résultats SEO en développant le champ lexical de votre mot-clé. Pour vous aider, utilisez le générateur de champ lexical du site Rimessolides.com. À titre d’exemple, si vous tapez le mot “jouet” vous aurez comme résultats : noël, enfant, éducatif, etc. Vous pouvez également jeter un coup d’œil aux recherches associées de Google pour enrichir votre contenu.

15 – Eviter les phrases trop longues

Si la lecture de votre contenu est difficile, l’internaute s’en ira et cherchera un autre contenu. Oubliez donc le blabla, les phrases à rallonge ennuyantes. Privilégiez les phrases courtes et agréables à lire. Chaque mot doit compter. Pensez : sujet, verbe, complément.

16 – Appliquer la règle des 1%

Pour renforcer le référencement de votre page, il est conseillé de répéter le mot-clé principal à hauteur de 1% dans l’ensemble de votre texte. Cela correspond à 1 occurrence tous les 100 mots.

17 – Placer le mot-clé à des endroits stratégiques

Pour le référencement de votre texte, il est judicieux de placer votre mot-clé à la fois dans la balise H1, en début de votre premier paragraphe, ainsi que dans les balises title et meta description.

18 – Faire attention au volume de son texte

Pour être bien référencé, de nombreux experts en SEO recommandent d’écrire plus de 600 mots pour un article de blog, entre 500 et 600 mots pour une page catégorie et entre 300 et 400 mots pour une fiche produit.

19 – Rédiger un contenu long

Si vous êtes expert dans un domaine, n’hésitez pas à écrire et publier de longs contenus comme des articles de blog. Google met de plus en plus en avant ce type de contenu. L’idée n’est pas d’écrire pour écrire, mais d’aborder un sujet en profondeur pour offrir une expertise pertinente à ses internautes.

20 – Corriger son texte

Attention aux fautes d’orthographe et petites coquilles qui peuvent se glisser dans votre texte. En plus de crédibiliser votre contenu, elles peuvent nuire à votre référencement. Pensez toujours à relire ou faire relire votre contenu avant de le publier. Vous pouvez également utiliser un correcteur en ligne tels que : Scribens, Reverso, LanguageTool, ou BonPatron.

21 – Choisir des images de qualité

Utilisez des images de qualité pour illustrer et aérer vos propos. Si vos images sont attractives elles retiendront l’attention de vos internautes. Par la même occasion, vous aurez une chance en plus d’être référencé sur le moteur de recherche Google Images.

22 – Réduire le poids des images

Réduisez le poids de vos images à l’aide d’un compresseur d’image en ligne tel que Imagecompressor.com. Cela augmentera la vitesse de chargement de votre page.

23 – Vérifier la balise ALT

Pour chaque image publiée, n’oubliez pas de vérifier la balise ALT. Cette balise correspond au texte alternatif de l’image. Elle est scannée par les robots Google et apparaît si l’image ne se charge pas. Si ce n’est pas le cas, choisissez des mots précis pour la décrire.

24 – Optimiser l’ancre des liens

Composée d’un ou plusieurs mots, l’ancre est destinée à décrire les liens aux internautes, mais aussi à Google. Son choix peut donc influer sur votre référencement. Elle peut contenir le mot-clé, mais attention : elle doit être unique et s’insérer naturellement dans le texte. On évite les formules trop généralistes comme : “cliquez ici” ou “pour en savoir plus”.

25 – Travailler le maillage interne

Créez des liens entre vos pages pour renforcer le maillage interne de votre site. Un lien interne de qualité s’insère naturellement dans le propos de votre texte. Il permet d’en savoir plus sur un point précis abordé dans le texte.

26 – Créer des liens sortants

Pour enrichir votre propos, vous pouvez aussi placer des liens sortants sur votre site. Préférez, bien évidemment, des sites fiables.

27 – Obtenir des backlinks de qualité

Sur internet, la popularité d’un site peut se mesurer grâce à ses backlinks. Ce sont tous ces liens externes qui pointent vers votre contenu. Un bon backlink se place en haut de page. Pour obtenir des backlinks, n’hésitez pas à faire appel à vos partenaires et fournisseurs. Vous pouvez également inscrire votre site à quelques annuaires de votre branche d’activité.

28 – Optimiser l’URL

Chaque URL, permalien en français, doit être courte, unique et contenir le mot-clé de la page. Niveau typographie : elle s’écrit en minuscule, sans accent ni caractère spécial. On évite les articles “le”, “la”, “les” etc. Sur le tableau de bord WordPress, réglez automatiquement le format de vos URL dans : réglages > permaliens > titre de la publication.

29 – Optimiser la balise title

La balise title est le titre de votre article qui apparaît dans la page des résultats du moteur de recherche. Elle peut être semblable à votre balise H1 (titre principal), ou différent. Pour optimiser au mieux votre balise title, glissez le mot-clé en tête et limitez-vous à 60 ou 65 caractères. 

30 – Rédiger une meta description attractive

La concurrence est rude sur internet ! Mettez toutes les chances de votre côté en soignant la rédaction de votre balise meta description. Elle se situe après la balise title sur la SERP. Elle doit refléter votre contenu et donner envie de cliquer ! Placez le mot-clé en début de phrase. Ne pas dépasser les 155 caractères.

Pour votre balise titre et votre meta description, vous pouvez utiliser des outils de simulateur de SERP pour vous aider dans leur élaboration.

31 – Configurer Google Search Console et Google Analytics

Dès la mise en ligne de votre site internet, configurez Google Search Console et Google Analytics. Ces deux outils de Google très complémentaires vous seront d’une grande aide pour analyser et comprendre vos données.

32 – Indexer chaque nouvel article dans Google Search Console

Pour faciliter l’indexation d’un nouvel article, vous pouvez entrer son URL dans Google Search Console. Ce petit coup de pouce vous sera surtout bénéfique dans les débuts de votre site web.

33 – Soumettre un fichier sitemap

Le sitemap est un fichier au format XML. Il contient l’ensemble des URL de votre site. Joignez ce fichier à votre Google Search Console pour vérifier et corriger les problèmes d’indexation.

34 – Bannir le duplicate content

L’algorithme Google n’aime pas le duplicate content, le contenu dupliqué en français. Bien sûr, vous pouvez vous inspirer d’autres contenus présents sur le web, mais vous ne devez jamais faire de copier/coller. C’est également le cas pour vos propres contenus. Chaque article, chaque page, chaque fiche produit doit être unique.

35 – Mettre à jour son contenu

Pour améliorer le référencement de votre site, vous pouvez mettre à jour plusieurs de vos articles déjà publiés si l’occasion s’y prête. Cela sera pertinent pour vos internautes qui auront des informations fiables et toujours d’actualité.

36 – Créer un blog pour son entreprise

Avoir un blog pour un site vitrine ou un site e-commerce permet à la fois de générer du trafic tout en se positionnant comme expert dans son domaine. Grâce à du contenu régulier et des backlinks, vous pouvez ainsi toucher une audience qualifiée et augmenter votre taux de conversion. C’est une bonne technique de référencement e-commerce !

37 – Inscrire son entreprise à Google My Business

En quelques clics, créez votre fiche entreprise gratuitement sur Google My Business pour bénéficier d’un référencement local. Vous serez ainsi présent sur les résultats de Google et Maps pour les internautes proches de votre localisation. Pour améliorer votre référencement, n’oubliez pas d’ajouter quelques photos de votre établissement.

38 – Être présent sur les réseaux sociaux

À l’heure des likes et des partages, il est important pour une entreprise d’être présente sur les réseaux sociaux pour assurer sa communication. Selon vos objectifs et votre activité, inscrivez-vous sur les réseaux sociaux : Twitter, Facebook, Instagram, LinkedIn, Youtube, etc. Même si vous n’utilisez pas tous ces réseaux sociaux, réservez tout de même votre nom de marque.

39 – Partager son contenu sur les réseaux sociaux

Être présent sur les réseaux sociaux c’est bien, être actif c’est mieux ! Partagez régulièrement votre nouveau contenu sur les réseaux sociaux pour booster votre SEO. Vous pouvez également publier des contenus anciens pour leur donner une seconde vie.

40 – Créer des boutons de partage

Offrez la possibilité à vos lecteurs de partager votre contenu sur les réseaux sociaux. Cela augmentera votre taux d’engagement et votre source de trafic. Placez ces boutons de partage dans une barre de flottement ou bien à la fin de votre texte.

41 – Ouvrir l’espace commentaire

Donnez la parole à votre audience ! Ouvrez l’espace commentaire à la fin de vos textes. Ceci est particulièrement utile pour les fiches produits d’un site e-commerce. En effet, les internautes veulent se rassurer, connaître l’avis d’autres personnes avant de procéder à un éventuel achat.

42 – Créer une newsletter

Rapprochez-vous facilement de votre audience grâce à la création d’une newsletter. Cet outil de marketing se révèle très efficace pour promouvoir vos nouveaux articles et produits en ligne. Pour créer et gérer gratuitement votre newsletter, vous pouvez par exemple utilisez en duo : Canva et Mailchimp.

43 – Améliorer le temps de chargement

Le temps de chargement d’une page peut avoir un impact considérable sur l’expérience utilisateur. Vérifier la vitesse de votre site sur : PageSpeed Insights. Elle ne doit pas dépasser les 3 secondes.

44 – Installer l’extension AMP sur votre CMS

L’extension AMP (Accelerate Mobile Performance) permet d’accélérer le chargement mobile de votre site. Open source, cette extension est disponible gratuitement pour tous les CMS. On peut repérer un site AMP sur mobile grâce à son icône grise avec un éclair.

45 – Installer l’extension Yoast SEO

Que vous soyez débutant ou expert en référencement web, l’extension Yoast SEO sur WordPress est d’une grande aide. Disponible en version gratuite et payante, elle vous aide à appliquer les bonnes méthodes de référencement.

46 – Suivre ses performances SEO

Grâce aux outils Google Search Console et Google Analytics, suivez facilement la progression de vos performances en SEO ! Vous pourrez entre autres : analyser la source de votre trafic, le nombre d’impressions et de clics.

47 – Supprimer les liens brisés

L’erreur 404 correspond à un lien brisé, qui n’existe plus. Ce problème est assez fréquent sur internet et peut nuire au référencement de votre site. Pour repérer et supprimer ces liens morts, rendez-vous sur votre interface Google Search Console, à l’onglet Index > Suppressions.

48 – Corriger les erreurs de son site

Rendez-vous à nouveau sur l’interface Google Search Console pour corriger les éventuelles erreurs et problèmes d’indexation de votre site.

49 – S’informer régulièrement sur le SEO

En SEO, les critères évoluent au fur et à mesure des mises à jour de l’algorithme Google. Restez donc informé sur les nouvelles tendances SEO pour ne louper aucune astuce qui pourrait améliorer votre visibilité sur internet.

50 – Faire des tests !

Le référencement naturel n’est pas une science exacte. C’est un processus long qui demande beaucoup d’attention au quotidien. N’hésitez pas à faire des tests réguliers. Vous pouvez également faire appel à un consultant SEO pour établir une stratégie efficace sur le long terme.

Chez Tendance locale nous pouvons vous accompagner dans votre réussite !

Vous souhaitez développer votre présence en ligne en optimisant votre référencement ?

Les cookies nous aident à faire fonctionner notre site. En utilisant notre site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Plus d'informations